Grossesse et produits cosmétiques : les ingrédients à éviter

Pendant la grossesse ou la période d’allaitement, les professionnels de la santé recommandent aux femmes d’éviter la pratique de certaines activités et déconseillent fortement la consommation de quelques produits (tabac, poisson cru, boissons alcoolisées, caféine, aliments fermentés, etc.). Saviez-vous que certains ingrédients fréquemment utilisés dans le domaine cosmétique font désormais partie de cette liste? En effet, comme nous l’avons abordé dans cet article, la peau agit comme une éponge, et les composants contenus dans les produits que l’on y applique ne restent pas toujours qu’en surface. Cela est encore plus critique lorsqu’on est enceinte ou que l’on allaite, car ces ingrédients peuvent gagner la circulation sanguine, traverser la barrière placentaire et atteindre le fœtus ou se retrouver dans le lait maternel. C’est la raison pour laquelle certains de ces composants devraient être évités pendant cette période.

Les ingrédients à éviter avant, pendant et après la grossesse

En moyenne, une femme utilise jusqu’à 12 produits d’hygiène personnelle par jour, s’exposant ainsi à près de 170 composants différents. Même si chaque composé pris individuellement présente peu ou pas de danger à la dose utilisée, des interactions sont possibles entre les ingrédients d’un même ou de plusieurs produits, ce qui peut générer un cocktail de composés dont les effets sont souvent inconnus. L’utilisation de produits cosmétiques sur une base régulière et sur une période prolongée se solde également par une exposition directe et continue à ces composants, augmentant ainsi la dose à laquelle un individu s’expose. Voici donc les ingrédients à éviter si vous envisagez d’être enceinte, pendant la grossesse et lors de l’allaitement, ainsi que quelques astuces pour les reconnaître.

Les parabènes, perturbateurs endocriniens reconnus

Dans la catégorie des perturbateurs endocriniens, les parabènes en sont les représentants les plus connus. Ils sont utilisés en tant que conservateurs dans certains aliments, les cosmétiques et les produits d’hygiène personnelle pour en augmenter la durée de vie. On les retrouve aussi dans les colorants capillaires. Toutefois, les parabènes à longue chaîne peuvent être la cause de problèmes médicaux. En effet, ils dérèglent le système endocrinien, responsable de la production des hormones, et peuvent nuire à l’appareil reproducteur et au développement des nourrissons. Ces composés sont absorbés à travers la peau, métabolisés par le corps, puis rejetés dans l’urine et la bile.

Comment les reconnaître? Les ingrédients dont le nom se termine par -parabène ou ‑paraben, par exemple : methylparaben, ethylparaben, benzylparaben, propylparaben, isopropylparaben, butylparaben, isobutylparaben (les quatre derniers sont ceux à longue chaîne, plus problématiques).

Les huiles essentielles, pas aussi innocentes qu’il n’y paraît

Les huiles essentielles ont des propriétés intéressantes, mais il ne faut pas oublier qu’elles sont issues d’un mélange très concentré et complexe pouvant contenir jusqu’à 200 molécules différentes. C’est pourquoi les risques d’allergies ou d’irritation de la peau, souvent appelées « dermatite de contact » ou « sensibilisation cutanée », sont plus élevés. Puisque certaines huiles essentielles sont abortives ou neurotoxiques, la majorité sont interdites pendant la grossesse, et certaines le sont même lors de l’allaitement, car leur usage est déconseillé auprès des enfants en bas âge. En effet, comme celles-ci atteignent la circulation sanguine, elles peuvent traverser la barrière placentaire ou se retrouver dans le lait maternel.

Comment les reconnaître? « Huile essentielle de », « essential oil of ». Elles peuvent parfois contenir les composés suivants, qui sont des allergènes cosmétiques volatils listés par la Commission européenne : limonene, linalool, citronellol, citral, eugenol, methyleugenol, farnesol.

Parfums et fragrances synthétiques : phtalates en abondance

Les parfums synthétiques contiennent bien souvent des phtalates, d’autres perturbateurs endocriniens reconnus pouvant être absorbés par la peau ou inhalés en raison de leur volatilité. Ils se retrouvent ainsi à l’intérieur de notre corps, et les femmes enceintes et les nouveau-nés n’y font pas exception. Accusés de perturber le système hormonal, ils sont associés à un développement reproductif anormal chez les bébés de sexe masculin. Outre dans les fragrances, les phtalates sont aussi utilisés dans les vernis à ongles et certains produits de soins personnels comme agent plastifiant.

Comment les reconnaître? Butyl benzyl phtalate (BBP), dibutyl phtalate (DBP), diethyl phtalate (DEP), dimethyl phtalate (DMP), diocyl phtalate (DOP), ou tout simplement : fragrance, parfum, perfume

Le rétinol et les rétinoïdes : anti-âge et anti-acné, mais lorsqu'on est enceinte, il faut s'en méfier

Le rétinol et les rétinoïdes sont des formes de la vitamine A souvent utilisées dans les produits anti-âge et les traitements pour l’acné. En effet, ils sont efficaces pour réduire les signes de l’âge en stimulant le renouvellement cellulaire. Pour lutter contre l’acné, on peut soit les utiliser sur la peau (médicament topique) ou les ingérer (médicament à action générale). Utilisés en trop grande quantité, ils peuvent toutefois causer de l’irritation au niveau de la peau du visage, souvent plus sensible et réactive pendant la grossesse. La vitamine A étant liposoluble, elle s’accumule ainsi dans les graisses au lieu que son excédent soit éliminé par l’urine. L’ingestion d’une quantité trop importante pendant la gestation peut donc être toxique et provoquer des problèmes de développement ou des malformations chez le fœtus.

Comment les reconnaître? Rétinol, rétinal, acide rétinoïque, retinyl palmitate, retinaldehyde, vitamine A, dérivés de la vitamine A, vitamin A derivatives.

Le formaldéhyde : son nom n'est pas la seule chose qui fait peur...

En plus de contenir des phtalates, les vernis à ongles sont également formulés avec du formaldéhyde, qui est utilisé comme agent durcissant. Celui-ci est classé comme une substance cancérogène avérée pour l’humain (cancers du nasopharynx par inhalation). Il est également important de se méfier des libérateurs de formaldéhyde, ingrédients ajoutés afin d’être convertis lentement en formaldéhyde. Ces libérateurs jouent ainsi le rôle d’agent de conservation antimicrobien dans certains cosmétiques.

Comment les reconnaître? Formaldehyde, benzylhemiformal, diazolidinyl urea, DMDM hydantoin, imidazolidinyl urea, quaternium-15, 2-bromo-2-nitropropane-1,3-diol, sodium hydroxymethylglycinate (les sept derniers sont des libérateurs de formaldéhyde).

Pourquoi les soins sur mesure Omy sont-ils sans danger pendant la grossesse?

Les produits personnalisés Omy sont sur mesure, c’est-à-dire qu’ils sont formulés spécialement selon les besoins de chaque personne. Puisqu’ils passent directement du laboratoire à votre foyer, sans faire d’arrêt sur les tablettes des magasins comme la plupart des cosmétiques, leur durée de conservation n’est pas la même. En effet, les cosmétiques standards sont formulés avec des conservateurs chimiques leur permettant de durer plus longtemps. Chez Omy, un ferment prébiotique appelé Lactobacillus, totalement sans danger, est utilisé à titre de conservateur naturel pour plusieurs soins. Comme ceux-ci sont déjà colonisés par une bactérie inoffensive, la croissance de celles qui peuvent s’avérer néfastes est défavorisée. Certains produits Omy sont même conservés avec de l’acide sorbique, un conservateur d’origine naturelle.

Pour prodiguer un effet anti-âge aux soins sur mesure, de l’acide hyaluronique, sous forme d’hyaluronate de sodium, est ajouté aux bases personnalisables des crèmes de jour, de nuit et du sérum. Il s’agit d’une molécule qui se trouve naturellement dans notre corps et qui permet de capter l’eau et de la garder à la surface de la peau. Puisque sa quantité diminue avec l’âge, on constate l’apparition de rides et de ridules. Ajouter cet ingrédient aux soins permet donc de maintenir une peau saine, hydratée et repulpée. Un lipopeptide qui se retrouve aussi naturellement dans la peau, mais dont la synthèse diminue avec le temps, peut également être ajouté à tous les produits personnalisés. En effet, l’ingrédient actif Fe ralentit l’affaissement de la peau du visage et lui redonne un aspect plus ferme et lisse, en plus de réduire l’apparence des rides et des ridules. Ces composés ne présentent aucun risque pendant la grossesse ou lors de l’allaitement.

Les soins sur mesure Omy ne contiennent ni parfums synthétiques, ni fragrances artificielles, ni huiles essentielles. Leur odeur délicate provient d’essences naturelles composées d’extraits végétaux issus directement des ingrédients bruts (rose, vanille ou mangue). La senteur de vos produits personnalisés est donc moins intense, car elle est entièrement naturelle.

Nous espérons que cet article vous aura informé par rapport aux ingrédients à éviter avant, pendant et après la grossesse, mais qu’il vous aura aussi rassuré quant à l’innocuité des soins sur mesure Omy. Ne contenant aucun parabènes, huiles essentielles, parfums synthétiques ou rétinoïdes, ils peuvent être utilisés sans danger par les femmes enceintes ou qui allaitent. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions, nous y répondrons avec le plus grand plaisir!

Crédit photo: Anne-Marie Turcotte

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés